Derniers sujets
» Un dessin par jour !
Jeu 6 Nov - 18:46 par kiros

» Cours 2 - Le smiley
Dim 14 Sep - 23:45 par kiros

» Cours 1 - Le dessin, c'est quoi ?
Dim 10 Aoû - 20:48 par kiros

» Bibliothèque Bulle d'ox
Jeu 29 Mai - 12:50 par kiros

» Une illustration par semaine
Dim 4 Mai - 21:21 par Casiopea

» Concours
Jeu 20 Fév - 17:52 par K.G

» Logiciel d'écriture de scénario
Mar 11 Fév - 17:47 par Apa-T

» lilian pas (encore ) de pseudo
Jeu 6 Fév - 19:28 par Joaub

» refonte graphique et redirection.
Mar 3 Déc - 11:58 par Nee-k

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


Cours 1 - Le dessin, c'est quoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cours 1 - Le dessin, c'est quoi ?

Message  kiros le Dim 10 Aoû - 20:48

Qu’est-ce que c’est qu’un dessin ?

Selon le Larousse : Représentation sur une surface de la forme (et éventuellement des valeurs de lumière et d'ombre) d'un objet ou d'une figure, plutôt que de leur couleur.
Technique et art de cette représentation.

Selon moi : C’est une représentation graphique.
Les « lettres » sont également des représentations graphiques de « son ». Lorsque que l’on apprendre à lire, l’on nous montre les lettres de l’alphabet en leurs attribuant un « son » de façon individuel.
Exemple : le « é » fait le son [e] et « ais » fait le son [ɛ], ce n’est pas pareil !!

Historiquement, nous savons que l’écriture c’est du dessin. Les mots sont l’arrangement d’ « icône (=image) » qui renvoie à une idée.
Exemple : p.a.p.a = est une association de lettre qui nous renvoi à l’idée d’un homme ayant dépassé la puberté avec au moins un enfant à sa charge.

C’est la finesse et l’intelligence des arrangements de mot qui donne naissance à des best-sellers ou des poésies inoubliables - en passant par les paroles de musique - qui restent dans nos têtes. En somme (en poussant la comparaison), nous pouvons dire que les lettres sont à l’écriture, ce que les notes sont à la musique.

L’inverse est également possible ; un mot renvoyant à une association d’idée, mais nous verront cela dans le chapitre traitant des « clichés ».
Aussi vrai que des lettres forment des mots, des formes géométriques formes des « sujets » (=modèle dessinée). Nous allons nous servir de quatre formes géométriques simples dans un premier temps, puis nous allons les mettre en relief pour nous constituer un « alphabet iconographique ».
Les formes géométriques de base : triangle, carré, cercle et croix.


Les formes en relief : Le cône (ou la pyramide), le cube et la sphère (la croix n’étant que le croisement de deux cube de forme rectangulaire).


Le croquis :
Familièrement, un crobard, est un dessin fait rapidement, à main levée, sans recherche de détails et d'après nature.
Le croquis répond à plusieurs objectifs :
- exercice pour le dessinateur, lui permettant d'affiner et d'entretenir le rapport entre sa perception visuelle, son esprit de synthèse et sa motricité manuelle ;
- prise de vue documentaire, afin d'utiliser ultérieurement des éléments graphiques ;
- explication visuelle, en tant qu'outil de communication.
Un croquis peut aussi être un dessin préalable à un travail plus important et plus détaillé, mais dans ce cas on parlera plutôt d'esquisse.
La pratique du croquis est un exercice indispensable au dessinateur pour maintenir la précision et la justesse du dessin, comparable en cela aux « gammes » pratiquées par les musiciens.

L’esquisse :
C’est le premier jet d'une œuvre dessinée, préalable à un travail ultérieur, peint par exemple.
L'esquisse fait partie de la phase préparatoire de recherche pour une œuvre à peindre. Elle se situe souvent après le croquis pris sur le vif et peut précéder un dessin de type plus achevé ou définitif qui servira de base de travail pour le peintre.
Elle se différencie du croquis qui est un dessin en lui-même, réalisé rapidement à titre de « prise de note » ou d'exercice, alors que l'esquisse appelle une continuation. Elle est souvent exécutée au crayon car elle est susceptible de corrections.
Contrairement aux croquis qui peuvent être des œuvres en elles-mêmes, telles les aquarelles des carnets de voyages d'Eugène Delacroix et de Léonard de Vinci, les esquisses ont peu de valeur esthétique (si ce n'est aux yeux du connaisseur ou du collectionneur).
L'esquisse est souvent confondue avec l'ébauche qui est, après le dessin, la première étape de mise en couleur sur le support définitif (toile ou papier).

Le trait :
La ligne doit tout d’abord être esquissée afin constituer un schéma initial (un croquis) conçu pour servir de référence pendant la totalité du processus. Lorsque le dessinateur estime que le schéma réalisé est définitif, il peut passer à l’étape suivante, qui consiste à dessiner des traits qui se superposeront aux précédents pour concrétiser les formes de façon à définir et à terminer le dessin. Il convient de procéder comme lors de la phase initiale, c'est-à-dire- de commencer par des tracés doux, puis de passer à des traits d’une plus grande intensité. Les premiers tracés de cette phase devront donc être légers.
Le trait peut aussi servir à prendre des proportions. Pour ce faire, je divise le trait, qu’il soit vertical, horizontal ou diagonal, en entier, en demi ou en tiers.


Les huit traits en calligraphie chinoise
La plus petite unité du caractère chinois est le trait. Le nombre de traits fondamentaux peut être réduit à huit. Avec ces huit traits et leurs variantes, on peut composer 214 caractères basiques appelés "clés" ou plus justement "éléments graphiques". Tous les « sinogrammes »* sont des clés ou des composés de plusieurs clés. Mon dessin se base sur ce concept de trait/clé.

Voici les huit traits fondamentaux introduits par le caractère « éternité » :
1. le point (dian)
2. le trait horizontal (heng)
3. le trait vertical (shu)
4. le crochet (gou)
5. le trait relevé (ti ou tiao)
6. le trait jeté descendant de droite à gauche (pie)
7. le trait jeté descendant de droite à gauche (pie)
8. le trait appuyé descendant de gauche à droite (na)

Pour que le sinogramme soit correctement réalisé trois éléments sont à prendre en compte indiscutablement : l’Origine du trait (ou le point de départ), la Pression que l’on exerce sur l’outil de dessin que l’on tient entre nos doigts et la Direction du trait.
Pour bien maîtriser l’écriture des caractères, l’étudiant chinois doit connaître l’ordre et le sens d’écriture des traits composant chaque sinogramme mais il en va de même pour tous les styles de calligraphie sur monde.
En calligraphie chinoise, ces principes sont bien sûr respectés et sont en général connus car un étudiant en calligraphie doit déjà avoir les connaissances de base sur la langue chinoise.
Pour tracer ces traits fondamentaux avec un pinceau, d’autres règles viennent s’ajouter à celles citées ci-dessus mais là n’est pas le propos...

(Les caractères chinois (ou sinogrammes) sont les unités de l’écriture logographique des langues chinoises*)

Intérêt pédagogique
Essayez simplement de comprendre l’importance du trait ! Maintenant, si vous voulez que celui-ci donne forme à un chêne, faites simplement en sorte d’aboutir à une silhouette plutôt pyramidale. Cet exemple est à prendre comme un exercice permettant de travailler le geste et de comprendre comment traduire le volume d’un objet. (tuto sur : www.randocroquis.com)
Etape 1
Commencez par tracer des masses végétales de formes et de tailles très irrégulières et au contour le plus dentelé possible. De temps en temps, laissez un peu d’espace entre ces masses et montrez également que certaines se chevauchent. Vous noterez que je commence par le feuillage et non pas le tronc.

Etape 2
Esquissez le tronc puis les branches puis de nouveau des branches dans les espaces laissés en blanc entre les masses. N’hésitez pas à redessiner de nouvelles masses végétales pour suggérer d’autres branches. Un détail : l’épaisseur des branches diminue progressivement. Comme vous pouvez le voir, j’ai quelque peu modifié la forme initiale pour essayer d’obtenir une silhouette moins triangulaire.
avatar
kiros

Messages : 204
Date d'inscription : 09/07/2011
Localisation : chez lui voyons !!

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum